Een Thema, e Buch Sexuell Versklavung als ultimative Libesbeweis

De Sado-Maso-Roman "Histoire d'O", deen 1954 a Frankräich ënner dem Pseudonym Pauline Réage verëffentlecht gouf, gëllt hautdesdaags als grousse Klassiker vun der erotescher Literatur.

Michel Delage

Histoire d'O.PNG

''Elle ne souhaita pas mourir, mais si le supplice était le prix à payer pour que son amant continuât à l'aimer, elle souhaita seulement qu'il fût content qu'elle l'eût subi, et attendit, toute douce et muette, qu'on la ramenât vers lui.''

Wie stécht hanner dem Pseudonym Pauline Réage? Dat war déi grouss Fro, déi d'Literaturwelt no der Verëffentlechung 1954 vun ''Histoire d'O'' erëmgedriwwen hat. Laang stoungen haaptsächlech männlech Schrëftsteller am Verdacht, Auteur vun dësem Sado-Maso-Roman ze sinn. Montherlant, Malraux, Mandiargues. Nëmmen e puer Nimm, déi deemools am Gespréich waren. Beim Jean Paulhan, dem Direkter vun der wichteger Literaturzäitschrëft NRF, aus dem Haus Gallimard, koum een der Saach scho méi no. De Paulhan hat nämlech d'Virwuert zum Roman geschriwwen, dee Mëtt de 50er Jore beim Verleeër Pauvert verëffentlecht gi war. Titel vun deem Virwuert: ''Le bonheur de l'esclavage'':

''Enfin une femme qui avoue ! Qui avoue quoi ? Ce dont les femmes se sont de tous temps défendues (mais jamais plus qu'aujourd'hui). Ce que les hommes de tous temps leur reprochaient : qu'elle ne cessent pas d'obéir à leur sang ; que tout est sexe en elles, et jusqu'à l'esprit. Qu'il faudrait sans cesse les nourrir, sans cesse les laver et les farder, sans cesse les battre. Qu'elles ont simplement besoin d'un bon maître, et qui se défie de sa bonté (...). Bref, qu'il faut prendre un fouet quand on va les voir.''

Joerzéngte méi spéit, 1994, hat den amerikanesche Magazin The New Yorker een Interview publizéiert mat enger Fra vu 87 Joer, déi sech als Auteur vun ''Histoire d'O'' ge-out hat - offiziell: hir Identitéit war an der Literaturzeen nämlech scho laang een oppent Geheimnis.

D'Dominique Aury, een aflossräiche Personnage am Literaturmilieu

Déi gebierteg Anne Desclos hat 1943 eng Anthologie vu reliéiser franséischer Poesie erausginn. Nom Zweete Weltkrich war si ënner dem Numm Dominique Aury een aflossräiche Personnage vum Paräisser Literaturmilieu ginn. Anglizistin, Iwwersetzerin, Journalistin. Déi héich-intellektuell Dominique Aury war laang déi eenzeg Fra am Lektorat vu Gallimard, gouf dunn an de 60er Jore Jury-Member vum Prix Fémina. An da war si Sekretärin vun der Nouvelle Revue Française. Während gutt zwee Joerzéngten, bis dem Paulhan säin Doud, 1968, haten d'Dominque Aury an de Jean Paulhan, dee bestuet war, eng heemlech Libesbezéiung. ''Histoire d'O'', wéi si am Interview sollt erklären, war ee Libesbréif un de Paulhan:

''Je n'étais pas jeune, je n'étais pas jolie. Il me fallait trouver d'autres armes. Le physique n'était pas tout. Les armes étaient aussi dans l'esprit. 'Je suis sûr que tu ne peux pas faire ce genre de livres', m'avait-il dit. Eh bien, je peux essayer, ai-je répondu.''

Den Ausgankspunkt vum Roman ass deen heiten: eng jonk Fra, vun där een net méi gewuer gëtt, wéi datt si Fotografin an enger Model-Agence ass, léisst sech op d'Propos vun hirem Libhaber an, sech zwou Woche laang an engem Schlass zu Roissy de sexuelle Wënsch vun anere Männer - dorënner him selwer - auszeliwweren. An dëser theatraliséierter Atmosphär léisst si dann allméiglech sado-masoschistesch Fantasien iwwer sech ergoen, éier si Nuets an eng Zell agespaart gëtt, wou si allzäit zur Verfügung ze stoen huet:

''Vos mains ne sont pas à vous, ni vos seins, ni tout particulièrement aucun des orifices de votre corps, que nous pouvons fouiller et dans lesquels nous pouvons nous enfoncer à notre gré.''(...) ''Si vous l'attachez quelquefois, si vous la fouettez un peu, et qu'elle y prenne plaisir, non. Ce qu'il faut, c'est dépasser le moment où elle prendra plaisir, pour obtenir les larmes.''

Psychologesch Analys

An enger literaresch eleganter Sprooch, fräi vun all Vulgaritéit, beschreift d'Pauline Réage alles wat am Schlass mat hirem Personnage passéiert. Allerdéngs beschäftegt si sech manner mat den Detailer, soe mir emol vun enger Penetratioun oder enger Auspeitschung. Villméi geet et hir drëms, d'Gefillslag vun der jonker Fra ze analyséieren:

''O se demandait pourquoi tant de douceur se mêlait en elle à la terreur, ou pourquoi la terreur lui était si douce.''

Permanent freet si sech, wéi hire Libhaber René zu all deem steet:

''Le fait qu'il la donnait lui était une preuve, et devait en être une pour elle, qu'elle lui appartenait ; on ne donne que ce qui vous appartient.''

''Histoire d'O'' ass op eng Manéier een Entwécklungsroman, d'Geschicht vun engem Erkenntnisprozess. Déi jonk Fra léiert Facettë vun hirer eegener Perséinlechkeet kennen, déi hir bis dohi verstoppt waren:

''elle aimait l'idée de supplice, quand elle le subissait elle aurait trahi le monde entier pour y échapper, quand il était fini elle était heureuse de l'avoir subi, d'autant plus heureuse qu'il avait été plus cruel et plus long.''

(...)

''Chaque jour et pour ainsi dire rituellement salie de salive et de sperme, de sueur mêlée à sa propre sueur, elle se sentait à la lettre le réceptacle d'impureté, l'égoût dont parle l'Ecriture. Et cepedant les parties de son corps les plus constamment offensées, devenues plus sensibles, lui paraissaient en même temps devenues plus belles, et comme ennoblies : sa bouche refermée sur des sexes anonymes, les pointes de ses seins que des mains constamment froissaient, et entre ses cuisses écartelées les chemins de son ventre, routes communes labourées à plaisir. Qu'à être prostituée elle dût gagner en dignité étonnait, c'est pourtant de dignité qu'il s'agissait.''

Den Editeur hanner "Histoire d'O"

Als nach jonken Editeur hat de Jean-Jacques Pauvert 1947 ugefaangen, dem Marquis de Sade säi Gesamtwierk - dat bis dohi verbuede war - ze verëffentlechen. Mat de Jore sollt hie sech op erotesch Literatur - mee net nëmmen - spezialiséieren. Et war virun allem och e Kampf géint Zensur, Prozesser goufen et der vill. ''Histoire d'O'', ee Manuskript, deen e vum Jean Paulhan vermëttelt krut, hat en dunn 1954 verëffentlecht.

De Skandal koum awer eréischt d'Joer drop, wéi de Roman vun der Pauline Réage mam deemools renomméierte Prix des Deux-Magots ausgezeechent gi war. An der Press gouf d'Buch gréisstendeels verrass. Mee et hat ugefaangen, sech gutt ze verkafen - och wa fir d'éischt emol ënner dem Dësch: Reklamm fir de Roman huet deemools keng dierfe gemaach ginn.

Dräiecksbezéiung

Dee psychologesch spannendsten Deel vun ''Histoire d'O'' ass d'Dräiecksbezéiung, déi sech tëschent der O, hirem Liibhaber René an deem sengem Kolleeg Sir Stephen entwéckelt. Dësem vun him héich respektéierten, eng Partie Jore méi alen Englänner, vun deem een och weider soss näischt weess, huet de René d'O uvertraut. Déi jonk Fra ass elo him seng Sklavin:

''René l'avait remise à Sir Stephen, mais on voyait bien qu'il voulait la partager avec lui, non pas pour obtenir d'elle davantage, ni pour la joie de la livrer, mais pour partager avec Sir Stephen ce qu'il aimait aujourd'hui de plus.''

Déi Meeschter-Sklavin-Bezéiung, tëschent dem Sir Stephen an dem O, gëtt dann och reegelrecht besigelt:

''Les fers qui trouaient le lobe gauche de son ventre et portaient en toutes lettres qu'elle était la propriété de Sir Stephen, lui descendaient jusqu'au tiers de la cuisse, et à chacun de ses pas bougeaient entre ses jambes comme un battant de cloche, le disque gravé était plus lourd et plus long que l'anneau auquel il pendait. Les marques imprimées par le fer rouge, hautes de trois doigts et larges de moitié leur hauteur, étaient creusées dans la chair comme par une gouge, à près d'un centimètre de profondeur. Rien que de les effleurer, on les percevait sous le doigt. De ces fers et de ces marques, O éprouvait une fierté insensée.''

1970 hat d'Pauline Réage eng Suite vun hirem Roman verëffentlecht: ''Retour à Roissy''. Fënnef Joer drop gouf den Originalroman vum Just Jaeckin verfilmt: fir d'Kritiker ee ridiculen Erotikfilm, deen awer gewësse Feministinnen op de Plang geruff hat, wéinst der - an hiren Aen - degradanter Duerstellung vun der Fra. De Roman vun der Pauline Réage, alias Dominique Aury, gëllt hautdesdaags als ee vun de grousse Klassiker vun der erotescher Literatur.

An der Mediathéik:

Een Thema, e Buch / / Michel Delage
Lauschteren

Méi zum Thema

D'Wierder an d'Faarwe vun der Natur
Een Thema, e Buch

D'Wierder feelen eis sief et fir och nëmmen déi banaalste Landschaft ze beschreiwen. Mee dat war net ëmmer esou, schreift de franséischen Historiker Romain Bertrand a sengem Essai.

Programm

  • Resonanzen

  • On air

    Spektrum

  • Ënnerwee

  • Time Out

  • Rockultur

Net verpassen

Dossieren

  • Affär Traversini/Dieschbourg

    De Roberto Traversini ass als Buergermeeschter an Deputéierten zeréckgetrueden. Hannergrond sinn Autorisatioune fir d'Aarbechten un engem Gaardenhaischen an d'Fro, ob hie bevirdeelegt ginn ass.

  • Kuriositéiten aus der Lëtzebuerger Sprooch

    Si oder hatt? Zwee oder zwou? Domat oder domadder? Lëtzebuergesch ass och fir Mammesproochler net ëmmer einfach. Mir ginn der Saach op de Fong.

Iwwert eis

De radio 100,7 ass deen eenzegen ëffentlech-rechtleche Radio zu Lëtzebuerg. E proposéiert Programmer op Lëtzebuergesch mat engem Fokus op Informatioun, Kultur, Divertissement a mat Akzent op d’klassesch Musek.

Weider liesen